Père militaire absent 6 à 8 mois par an et enfants en bas âge

Pour participer au forum :

Identifiez-vous
1 post / 0 new
Dernière réponse
erika.havard.sms
5 points
Père militaire absent 6 à 8 mois par an et enfants en bas âge

Bonjour à tous, je suis maman de trois enfants. En 2009, mon compagnon militaire me proposait un projet parental. Les deux derniers ont 2 et 3 ans. Je ne travaille plus depuis 3 ans 1/2, car les frais de nounou sont trop élevés pour reprendre une activité professionnelle (1300 EU pr mois et aucun droit aux aides).
Le papa militaire est absent très souvent. Cette année, il a totalisé plus de six mois d'absence du domicile. Mon fils de 3 ans est triste, fait des crises de colère fréquentes et de pleurs sans raison directe. Il ne va plus à l'école, car il a régressé au niveau de l'apprentissage de la propreté. Il ne veut plus quitter ses couches, ni la maison, ni sa petite soeur et moi. Il est manifeste qu'il vit l'angoisse de la séparation, car quand il parle avec sa pédiatre, il explique que garder les couches "c'est pour rester". Parfois il dit qu'il "veut partir en Afrique dans l'avion de Papa". Sa petite soeur pleure quand elle voit son papa par Skype.
Mon "compagnon" fait la sourde oreille, relayé par son état major. Ils essayent de fairer pression sur moi, qui réclame de défendre les intérêts de mes enfants face aux absences prolongées du père. Ses collègues me discréditent face à lui : penses à ta carrière, elle n'a pas d'avenir mais toi tu en as un, elle est immature, elle est faible !!!!! Or j'ai redonné une famille et une dignité d'homme aimé à cet homme divorcé de frais, qui perdait pied. PB d'alcool aussi !!!!
La vie de couple est inexistante : le père ne se préoccupe pas de savoir si j'ai besoin de sa présence pour me présenter à des concours, pour retrouver du boulot ou simplement quand j'ai besoin d'avoir une présence masculine rassurante et un peu de soutien moral.

La séparation me semble la meilleure solution dans ce cas. Je ne serais pas mieux soutenue seule qu'accompagnée de lui. Je me sens oppressée et prisonnière d'une relation qui m'étouffe. Nous ne sommes pas mariés et nous n'avons fait aucune déclaration de concubinage. Je peux quitter le domicile, mais je n'ai plus que 300 euros par mois. Mon compagnon assume le loyer et les charges d'un logement réservé aux militaires et ne m'a même pas fait figurer sur le bail. Je ne bénéficie pas de sa sécu ni des avantages liés au statut de femme de militaire.

Je dois pouvoir trouver un organisme qui aide les mamans célibataires à retrouver leur vie.

Vos expériences me seraient bien utiles.

Cordialement,

Alice

A.