pension alimentaire beaux-parents

Pour participer au forum :

Identifiez-vous
2 posts / 0 new
Dernière réponse
kaa
5 points
pension alimentaire beaux-parents

Bonjour,

j'aimerais avoir des information sur les recours possibles face à la situation à laquelle je suis confrontée.
Mes beaux-parents ont fait un héritage très important, il y a de cela une vingtaine d'années, suite à quoi ils ont arrêté de travailler et vécu de leur argent.
Aujourd'hui, ils ont la soixantaine et il ne leur reste plus grand chose pour vivre. Comme ils ont pris l'habitude de dépenser sans compter, ils sont surendettés ; ils sont multipropriétaires et l'Etat veut saisir un de leurs biens pour rembourser leurs créanciers. Ils ont commencé à emprunter de l'argent à ceux de leurs enfants qui l'acceptent pour avoir de quoi vivre au quotidien.

J'aimerais savoir quoi faire : si tous leurs biens sont vendus (à part leur résidence principale), ils auront de l'argent pour quelques années seulement, car ils sont très dépensiers, et je pense que mon mari et moi serons un jour obligés par la loi (avec leurs autres enfants) à leur verser une pension alimentaire, sachant qu'ils auront alors passé l'âge de travailler. Or je tiens absolument à éviter ce scénario.
Y a-t-il un recours légal pour les obliger à travailler dès à présent et subvenir ainsi à leurs besoins (et leur permettre de toucher peut-être une retraite, même minime), au lieu de dilapider la fin de leur héritage? POur les obliger à plafonner leurs dépenses mensuelles à un niveau "raisonnable", de sorte que la vente de tous leurs biens puisse suffire jusqu'à la fin de leurs jours?
Dans le cas où ils achèvent de manger leur argent, comment est évalué le montant de l'aide qui doit leur être versé? Peut-on les obliger à vendre également leur résidence principale (qui est très grande) et s'installer dans un logis plus modeste afin qu'ils aient encore de quoi tenir quelques temps avant d'en arriver là?
Merci pour vos conseils

lucille
15 points
Re : pension alimentaire beaux-parents

Bjr,
A mon avis, le mieux c'est de les mettre sous tutelle, comme sa leur argent sera controlé, avec décisions du juge, logiquement l'éducateur leur une verse une somme par semaine, pour s'alimenté, car c'est le tuteur qui gére les revenu (si il faut vendre, il le fera par décision du juge), qui paye avec cette argent les fact, loyers, etc ....
Je connais qu'elqu'un ds cette situation, son tuteur lui verse 80 euros par semaine et par pers.
Ce qui a mon avis est largement suffisant ...
Dc fait une demande, auprés du procureur en lui expliquant ta situation.
Bon courage