même adresse = vie commune? selon qui? quelle loi?

Pour participer au forum :

Identifiez-vous
1 post / 0 new
Dernière réponse
ramie1980
5 points
même adresse = vie commune? selon qui? quelle loi?

Bonjour,
Ma situation je suis hébergée à titre gratuit par un homme,(le fils des amis de mon père, j'ai déménager à la campagne de Paris pour faire la formation d'aide –soignante en 2009- 2010, après cette formation on a presque automatiquement un job si on est diplômé, ces personne detien une maison tout près de chez eux qu'il souhaite me la louer des que je peux payer le loyer de 350 euros mensuel, donc il était convenu que après un an je déménagée de chez eux à coté, du N°7 au N°5 ( ils on des soucis avec les locataires etc. et quand mon père les avait demander si ils pouvait m'aider ils ont répondu présent, ce sont de bons amis etc, et il lui font confiance.)
Je suis hébergée dans la maison de leur fils 42 ans, célibataire, nous vivons dans la même maison mais séparément cela va de soit.
Il est donc celui qui m'héberge, on partage donc la même adresse mais nous ne sommes pas en couple (concubinage).
Il se trouve qu'on a eu une petite aventure et nous voila entrainer dans une situation complique.
Je sui enceinte de sept mois, et il souhaite avoir ce bébé, il est prêt a tout etc., très gentil etc. un ami, il gagne bien sa vie et il va assurer cet enfant financièrement à 100%.
Suite à la déclaration de grossesse, ( pour la prime de la naissance etc.) il apparait donc la même adresse du père et de la mère sur celle -ci
La CAF déduit que nous sommes en concubinage car nous vivons ensemble sur le même toit, mais qui est fausse,
La situation d'hébergement risque de durée encore, et qui va durée encore un an certainement je n'ai pas ou aller pour l'instant, mais cela ne veut pas dire que je suis en couple, c'est faux.
Je perçois le RSA et j'ai un enfant de 7 ans à ma charge (son père l'a reconnu mais n'a jamais rien payer pour lui) je suis mère célibataire avec un enfant à charge.
Et en attente d'un deuxième enfant, mais qui sera à la charge totale de son père.
Je ne veux pas accepter cette situation force imposée par la CAF :
: comme que maintenant je vis en couple parcequ'il m'héberge, j'ai besoin du RSA au moins encore un temps, le temps de retrouver un emploi.
J'ai un enfant à charge et même si le deuxième serra assurer par son père à 100% mon premier enfant c'est à moi toute seule et sans le RSA je ne vois pas comment je peux m'en sortir.
A la CAF la personne que j'ai vue m'a expliqué qu'en cas d'inquiète, je vais être condamné de fraude à l'état,
et je vais sans doute rendre le RSA que j'ai déjà perçu jusque la etc. et que par la suite je serais considérer comme vivant en concubinage, et que la solution est de démanger ou que ce monsieur ( le papa du bébé, celui qui m'héberge) m'entretien financièrement le temps de retrouver un emploi etc.
Car j'aurais selon eux mentie sur ma situation de célibataire etc.
Pour la CAF la même adresse indique vie commune, c'est ridicule j'aurais aussi pu mentir et mettre une autre adresse si je voulais absolument mentir pour avoir des prestations, si on dit la vérité il est donc déduit qu'on ment ?!!! La verite d'une situation complique mais difficile se retourne contre vous alors.
Ou je fini dans la rue ou je ne serais plus aider car etc., je ne corresponds pas à la case
Cette case même adresse = vie commune
Donc le papa du futur bébé ne peut pas m'aider maintenant qu'il a une raison valable (que la gentillesse de le faire) en continuant à m'héberger car cela déforme la case de mes droits d'avoir le RSA et des autres allocations familiales etc.
Quels sont mes recours ?
La CAF me dit qu'il doit m'entretenir financièrement, ou me mettre à la porte.
Que dois-je faire, que puis-je faire, Même adresse veux dire vie commune par la loi ? la quelle ?
Sans déménager il n'existe pas d'autre solution pour que je garde mes droits RSA etc.
A quelles prestations familiales ai-je le droit, et comment faire pour les avoir et prouver cette situation ?
Merci à vous, meilleures salutations.