Démission suite à un harcèlement pendant ma grossesse

Pour participer au forum :

Identifiez-vous
3 posts / 0 new
Dernière réponse
lafiloche
5 points
Démission suite à un harcèlement pendant ma grossesse

Bonjour,

Je suis actuellement en congé parental qui prendra fin le 17 août 2010, j'envisage par la suite de démissionner de mon poste que j'occupe depuis 3 ans maintenant. J'ai été victime d'un harcèlement morale pendant ma grossesse par mon manager du fait que je m'absentais régulièrement à cause de mon état de santé qui ne me permettait pas d'assurer le poste que j'occupais.

J'ai été très affaiblis durant les premiers mois de ma grossesse j'ai perdu 10 kg en moins d'un mois du fait que je n'arrivais pas à m'alimenter, j'étais très anémiée également, et j'ai même été hospitalisée. Le fait de prendre les transports en commun était très difficile,je faisais régulièrement des malaises dans le train à cause du monde qu'il y avait. J'empruntais la ligne du RER A qui est toujours pleine de monde. Je faisais tout de même des efforts pour me rendre sur mon lieu de travail.

Un jour mon manager m'a convoqué, lors de cet entretien il m'a fait part qu'il ne pouvait pas tolérer mes absences répétitives et m'a crié dessus en disant "tu nous fou dans la merde!!!" Pendant cet entretien il ne m'a même pas laissé m'expliquer au point que je me suis effondrée en larmes et je me suis levée pour sortir du bureau il continuait à me crier dessus en présence de certains membres de l'équipe. Je me suis empressée de prendre mes affaires et je suis allé chez mon médecin traitant pour lui demander un arrêt. Ce médecin traitant m'a dit qu'il ne pouvait pas m'arrêter car la grossesse n'est pas considérée comme une maladie. Il m'a donc arrêter pendant 3 jours et j'ai du reprendre mon travail. Depuis ça les rapports sont devenus très tendus.

Pendant l'été il faisait très chaud dans nos locaux, nous n'avions pas d'air conditionné, ni de ventilateur. J'avais régulièrement des palpitations, des bouffées de chaleur et il m'est même arrivé de faire un malaise qui à nécessité l'intervention des pompiers. Mes supérieurs savaient bien que je manquais d'air et ne faisait rien pour améliorer mon espace de travail au contraire il était interdit d'ouvrir les portes pour laisser l'air passer. On me laissait même faire les ouvertures seule quelques fois sachant que je travaille dans un centre d'affaire d'un immeuble de 6 étages où sont domiciliées des entreprises. Il fallait s'occuper de la réception, du standard, et des salles de réunion et bureaux qui étaient loués. Il fallait également préparer le café pour les salles de réunion et le mettre dans les salles. Faire rentrer les journaux (qui sont très lourds) et les placés dans les différents kiosques à journaux qui sont dans le centre. Il fallait faire tout cela en une demie heure car l'ouverture du centre est de 8h30 et l'heure à laquelle je dois commencer est 8h00. Je venais quelques fois plus tôt car dans mon état je ne pouvais pas aller vite.

A la suite de mes rendez vous mensuel à l'hôpital où j'étais suivi, le médecin m'a arrêté car il trouvait que mon état nécessitait du repos. Je me suis donc fait arrêter 1 mois avant mon congé maternité.

Mon congé maternité terminé, j'ai donc enchaîné avec un congé parental d'une durée de 6 mois donc qui prendra fin le 17 août. Je me prépare à envoyer un courrier à ma société en leur demandant soit une demande de rupture conventionnelle ou alors d'envoyer ma lettre de démission car je ne pourrais pas reprendre mon poste sachant que nous nous sommes quitté en de mauvais termes et je crains qu'à mon retour on m'en fasse voir de toutes les couleurs.

Mon souhait est que ma société accepte de me licencier car j'envisage de faire une reconversion vers un autre métier. Le fait de démissionner me ferai perdre tous mes droits.

Que pouvez vous me conseiller de faire?

Je vous remercie par avance.

milou27
-145 points
Re: Démission suite à un harcèlement pendant ma grossesse

Bonjour,

La meilleurs solution consisterait effectivement à convenir avec l'employeur d'une rupture conventionnelle. Celle-ci peut être signée pendant votre congé parental.
Une démission vous priverait effectivement du droit au chomage et pour effacer l'effet de cette démission , il faudrait travailler au moins 91 jours et perdre involontairement l'emploi repris.(fin de CDD par exemple)
A titre d'information , vous pouvez demander un renouvellement de votre congé parental par courrier LRAC a adresser au moins 1 mois avant le terme du congé soit le 17 juillet au plus tard.
Merci de nous tenir au courant de l'évolution de la situation.
Bon courage

LIEN : http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/conges-et-absences-du-salarie,114/le-conge-parental-d-education,1038.html

milou27
-145 points
Re: Démission suite à un harcèlement pendant ma grossesse

up