annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

Pour participer au forum :

Identifiez-vous
10 posts / 0 new
Dernière réponse
nutella
5 points
annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

comment réagir face aux différentes reactions du conjoint suite à l'annonce d'un divorce?
IL y a apparemment la colére et l'incomprehension, mais quant on en vient aux larmes et que c'est votre mari qui pleure que faire? µJ'ai de la peine pour lui mais plus d'amour, ma décision est prise cela m'a beaucoup couté pour la prendre je ne désire pas y revenir c'est irrevocable. Mais comment supporter les différents états d'âme et surtout la detresse de l'autre surtout quand on a passé 23ans de vie commune en ayant eu 2 enfants fabuleux, il y a sinon de l'amour un sentiment que je ne sais nommer peut être simplement de l'affection et une moralité qui vous coupe les jambes.
C'est le soir au lit qu'il se repend en "je t'aime, excuse moi, je n'ai rien compris, fais moi un bisou, DIS MOI QUELQUE CHOSE DE GENTIL" Au bout d'un moment je n'en peut plus et je l'envoi balader alors il pleure et on ne dort pas je suis crevée comment faire j'ai l'impression que c'est un chantage contre mon sommeil et en même temps j'ai honte de penser cela, cette nuit aprés que je lui ai dit de façon un peu séche que cela suffisait et que je ne voulais plus l'entendre parce que je voulais dormir il en a vomi de douleur, c'est terrible mais je suis crevée et de savoir qu'il m'empeche de dormir me rend agressive alors que je ne le voudrais pas.
QUE FAIRE????????????

jomette
5 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

bonjour,

apparament vous habitez toujours sous le même toit et si votre décision est prise, je pense qu'il ne faut pas faire trainé les choses, il faut vous séparer, faire lit à part ou déménager je sais c'est pas facile mais c'est pour votre bien à tous les deux. Dans un divorce il y toujours un des deux qui souffre le plus celui qui subit, cela va durer un certain temps mais il ne faut pas céder et résister ne pas flancher si vous êtes sur de vous.

J'ai connu cela il y 6 ans après 18 ans de vie commune, 2 enfants de 17 et 9 ans, Mr n'a pas supporter il s'est "venger" sur les enfants bref aujourd'hui tout va bien je n'ai pas céder.

courage et tenez bon!!! et n'hésitez pas si vous avez besoin de soutien.

MaryseG
25 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

nutella a écrit :comment réagir face aux différentes reactions du conjoint suite à l'annonce d'un divorce?
IL y a apparemment la colére et l'incomprehension, mais quant on en vient aux larmes et que c'est votre mari qui pleure que faire? µJ'ai de la peine pour lui mais plus d'amour, ma décision est prise cela m'a beaucoup couté pour la prendre je ne désire pas y revenir c'est irrevocable. Mais comment supporter les différents états d'âme et surtout la detresse de l'autre surtout quand on a passé 23ans de vie commune en ayant eu 2 enfants fabuleux, il y a sinon de l'amour un sentiment que je ne sais nommer peut être simplement de l'affection et une moralité qui vous coupe les jambes.
C'est le soir au lit qu'il se repend en "je t'aime, excuse moi, je n'ai rien compris, fais moi un bisou, DIS MOI QUELQUE CHOSE DE GENTIL" Au bout d'un moment je n'en peut plus et je l'envoi balader alors il pleure et on ne dort pas je suis crevée comment faire j'ai l'impression que c'est un chantage contre mon sommeil et en même temps j'ai honte de penser cela, cette nuit aprés que je lui ai dit de façon un peu séche que cela suffisait et que je ne voulais plus l'entendre parce que je voulais dormir il en a vomi de douleur, c'est terrible mais je suis crevée et de savoir qu'il m'empeche de dormir me rend agressive alors que je ne le voudrais pas.
QUE FAIRE????????????
La première chose importante , c'est de ne plus dormir dans le même lit, parce que là, vous le faites espérer, s'il n'y a plus d'amour, je ne comprends pas comment vous faites pour rester coucher à ses côtés. Moi, lors de mon divorce, je ne supportais même plus qu'il me croise, ou qu'il me frôle, alors dans un lit.....
Évitez de lui parler tendrement, il faut qu'il comprenne que c'est fini, ne soyez pas trop gentille, soyez dure , c'est pas facile , mais c'est là qu'il va comprendre qu'il n'y a plus rien à faire, si vous êtes trop sympa, il va toujours espérer. Par contre ; méfiez vous de lui, il peut très bien vous faire les pires misères et vous accuser de n'importe quoi , ou vous pourrir la vie. Bon courage, ne baissez pas les bras, c'est très dur à vivre un divorce mais on s'en remet ne vous en faites pas. Par contre réfléchissez bien si c'est vraiment ce que vous voulez; parce que , du jour au lendemain, on se retrouve dans une galère, je sais de quoi je parles... Courage

Maryse G

nutella
5 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

Merci aux personnes qui m'ont répondu j'espere qu'elles liront ma reponse,car j'ai vraiement besoin de conseils ou de lire des expériences vécues ça fait du bien.
Alors oui je suis déterminée, ma décision est irrévocable, je désire divorcer et j'ai lancé la procédure à l'aide de mon avocate mais cela prend du temps tout de même et il nous faudra vivre sous le même toit en attendant que le juge nous convoque et déclare que l'un de nous deux doit quitter le domicile.Je n'en suis qu'aux prémices.
L'attitude de mon mari est difficile à supporter car aprés avoir été fantome durant 23 ans il est tout à coup omniprésent, un vrai pot de colle qui se dévoue corps et âme dans toutes les tâches ménagéres, attentions d'homme aimant et mari fabuleux, pére attentionné, toutes ces choses que nous croyions avec ma fille totalement absentes des capacités de Mr. Là ou ça me fait plaisir c'est que c'est un bon observateur puique du jour au lendemain il "sait tout faire" !!!!!! cela lui servira pour plus tard. Mais son attitude mets insupportable, et je me vois obligée de lui répondre séchement et de repousser sa demande de petit bisou incessante (seule chose que je lui accordais depuis la semaine dernière)il n'arrive pas à comprendre que je ne ferai pas marche arrière pour lui toutes les marques de sa bonne volonté de la semaine passée sont la preuve de la bonne foi de son changement donc il n'y a aucunes raison que je ne lui donne pas une autre chance.
Je ne peux pas dormir ailleurs sinon dans la chambre de mon fils et j'essaye d'éviter, étant donné que mon sommeil, malgrés qu'il soit à mes côtés et tout de même moins pénible qu'avant ou il fallait que je repousse ses avances, là il n'essaye même pas de me demander, étant donné que nous n'avions des rapports que lorsque je croyais " ne pas pouvoir faire autrement, pour avoir la paix psychologiquement"!!!Tout cela est révolu, et comme je l'ai lu je dois être plus ferme et encore une derniére fois lui redire que pour moi tout est fini mais c'est comme si je parlais dans le vent" mais non ça ne peut pa être fini" voilà ce que j'entends, et je crains que nous passions d'une ambiance dévotion écoeurante à de l'agressivité qui apparement est la suite logique puisqu'ils ont l'air de tous réagir pareil et s'il faut attendre 3ou 4 mois comme me l'a dit l'avocate (vu que nous arrivons sur les vaccances d'été)cela va faire trés long surtout pour les enfants.
Une précision nous sommes propriétaires d'un appart et je ne compte pas en partir je tiens à le garder ,avec les enfants, finir de le payer et ne pas demander de pension alimentaire, nous étions commerçants et j'ai travaillé pour des prunes depuis 20 ans,cela pourrait être un dédommagement . Voilà je ne peux donc pas vivre ailleurs je n'ai pas de magot caché sous le lit mais une énorme volonté, une volonté de fer pour m'en sortir ce qui n'est pas son cas puisqu'il me signale "qu'il a de mauvaises pensées" ce à quoi je lui répond" tu fais comme tu veux moi je ne culpabiliserai pas ça ne me concerne pas, et le coup de "tu vas renier 23 ans de vie commune ne t'y attardes pas non plus ça ne sert à rien.
j'en suis là entre être aimable pour ménager une vie encore commune plus ou moins supportable et basculer dans les cris en stoppant tout rapport"humains" que faire?!?!?!

MaryseG
25 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

nutella a écrit :Merci aux personnes qui m'ont répondu j'espere qu'elles liront ma reponse,car j'ai vraiement besoin de conseils ou de lire des expériences vécues ça fait du bien.
Alors oui je suis déterminée, ma décision est irrévocable, je désire divorcer et j'ai lancé la procédure à l'aide de mon avocate mais cela prend du temps tout de même et il nous faudra vivre sous le même toit en attendant que le juge nous convoque et déclare que l'un de nous deux doit quitter le domicile.Je n'en suis qu'aux prémices.
L'attitude de mon mari est difficile à supporter car aprés avoir été fantome durant 23 ans il est tout à coup omniprésent, un vrai pot de colle qui se dévoue corps et âme dans toutes les tâches ménagéres, attentions d'homme aimant et mari fabuleux, pére attentionné, toutes ces choses que nous croyions avec ma fille totalement absentes des capacités de Mr. Là ou ça me fait plaisir c'est que c'est un bon observateur puique du jour au lendemain il "sait tout faire" !!!!!! cela lui servira pour plus tard. Mais son attitude mets insupportable, et je me vois obligée de lui répondre séchement et de repousser sa demande de petit bisou incessante (seule chose que je lui accordais depuis la semaine dernière)il n'arrive pas à comprendre que je ne ferai pas marche arrière pour lui toutes les marques de sa bonne volonté de la semaine passée sont la preuve de la bonne foi de son changement donc il n'y a aucunes raison que je ne lui donne pas une autre chance.
Je ne peux pas dormir ailleurs sinon dans la chambre de mon fils et j'essaye d'éviter, étant donné que mon sommeil, malgrés qu'il soit à mes côtés et tout de même moins pénible qu'avant ou il fallait que je repousse ses avances, là il n'essaye même pas de me demander, étant donné que nous n'avions des rapports que lorsque je croyais " ne pas pouvoir faire autrement, pour avoir la paix psychologiquement"!!!Tout cela est révolu, et comme je l'ai lu je dois être plus ferme et encore une derniére fois lui redire que pour moi tout est fini mais c'est comme si je parlais dans le vent" mais non ça ne peut pa être fini" voilà ce que j'entends, et je crains que nous passions d'une ambiance dévotion écoeurante à de l'agressivité qui apparement est la suite logique puisqu'ils ont l'air de tous réagir pareil et s'il faut attendre 3ou 4 mois comme me l'a dit l'avocate (vu que nous arrivons sur les vaccances d'été)cela va faire trés long surtout pour les enfants.
Une précision nous sommes propriétaires d'un appart et je ne compte pas en partir je tiens à le garder ,avec les enfants, finir de le payer et ne pas demander de pension alimentaire, nous étions commerçants et j'ai travaillé pour des prunes depuis 20 ans,cela pourrait être un dédommagement . Voilà je ne peux donc pas vivre ailleurs je n'ai pas de magot caché sous le lit mais une énorme volonté, une volonté de fer pour m'en sortir ce qui n'est pas son cas puisqu'il me signale "qu'il a de mauvaises pensées" ce à quoi je lui répond" tu fais comme tu veux moi je ne culpabiliserai pas ça ne me concerne pas, et le coup de "tu vas renier 23 ans de vie commune ne t'y attardes pas non plus ça ne sert à rien.
j'en suis là entre être aimable pour ménager une vie encore commune plus ou moins supportable et basculer dans les cris en stoppant tout rapport"humains" que faire?!?!?!

Vous avez tout à fait le droit de rester dans votre appartement, d'autant plus que vous avez les enfants, signalez le à votre avocat. En principe vous l'aurez; par contre vous devrez certainement en payer la moitié à votre mari. Aussi, demandez une pension alimentaire pour vos enfants et pour vous même; vous y avez droit.La vie est très dure , seule , avec des enfants, croyez moi. Ne lui faites pas de cadeau, il ne vous en fera pas.
Amicalement , Maryse.

Maryse G

nutella
5 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

Coucou
Oui en definitive je pense être obligée de demander une pension car il va falloir que je rachete l'appart d'aprés le notaire. Nous avons trouvé un boulot chacun lui 35H00 à 1500 euros et moi le smic mais sur seulement 28 heures par mois !!! donc pas lourd !
Je ne sais pas encore comment nous ferons car il ne veut pas me lacher il pleure et me dit qu'il m'aime et ne veut pas divorcer il faut "que je change d'avis car maintenant il a changé" il est devenu un "bon mari" et je n'ai plus rien à "lui reprocher"!!!!!!!!!!!!!!!
Il fait juste l'impasse sur les 23 ans passés en sa compagnie ! Un oubli surement .
Fin Août il devrai recevoir la convocation du juge, cela me permet de mettre ma paye de côté,mais il ne voudra pas partir, il n'a pas pris d'avocat et comme il n'y a pas séparation de corps ça peut durer eternellement !? Car je ne peux pas partir de l'appart faute de tout perdre, et je ne veux pas lacher un appart où je ne paye que 400 euros de loyer pour un F4!
Je ne sais pas quelle peut être la situation la meilleure. Renoncer au divorce car je n'ai pas assez d'argent pour divorcer et vivre seule, me fait désesperer de voir un jour la fin du tunnel dans lequel j'ai bifurqué par erreur faute d'avoir mal lu les panneaux ! il devait y avoir écrit "Les apparences sont parfois trompeuses, devoir d'assistance permanent pour personne immature".
Allez j'espere que la chance me sourira encore
A bientôt

MaryseG
25 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

Laughing out loud Re-bonjour Laughing out loud
Surtout ne vous laissez pas amadouer avec ses larmes et ses regrets.
J'ai vécu 16 ans avec un alcoolique, à chaque fois il me promettait d'arrêter, ça ne s'est jamais fait...
J'ai donc demandé le divorce sans lui en parler d'abord, de toute façon je n'arrêtais pas de le menacer, il ne m'a pas cru, il a continué.
Quand il a reçu sa convocation...là c'était la fin du monde pour lui, des larmes à n'en plus finir, des: je te demande pardon, je te paierai tout ce que tu veux, etc....
Quand je l'ai dis à mon avocate, elle m'a dit: On ne change jamais un homme !!!
Tu auras le droit à l'aide juridictionnelle vue tes revenus, tu n'auras rien à payer, si tu as besoin d'un huissier pour prouver quelque chose contre lui, c'est lui qui paiera à la fin du divorce.
Moi, je n'ai rien payé du tout, j'étais confectionneuse à domicile.
C'est très dur de partir, on a peur de ce que l'on va devenir, on pense qu'on n'y arrivera pas. Mais , on a tellement été conditionné par nos "chers" époux ; qu'on se croit incapable de tout.
N'aie pas peur, fonce, ne lui réponds pas quand il se lamente, ne l'écoute pas, le mien allait se suicider, il est toujours en vie et s'est fait arrêter en Juin pour accident de voiture en état d'ivresse, il n'a pas changé du tout. Il est devenu violet, bouffi, ses yeux gonflés...beurk...
Il s'est trouvé une copine, une chochotte qui ressemble à sa "môman" elle fait tout ses caprices. Au divorce , il n'a même pas demandé le droit de visite et d'hébergement pour ses 3 enfants; heureusement , car aucun d'eux ne voulaient le voir. Encore aujourd'hui.
Pour votre divorce faites jouer le fait qu'il est dépressif et incapable de se gérer tout seul, expliquez ses paroles, son comportement, demandez si il veut avoir ses enfants le week-end , à ce qu'une personne accompagne les enfants s'ils sont petits. dites que vous avez peur pour eux, qu'il est capable de leur faire n'importe quoi dans son état.
Mais, ne lâchez pas, quand il devra partir , faites le dégager vite fait, s'il ne veut pas, faites appel aux gendarmes, de toute façon cela sera notifié sur votre conclusion du juge.
Encore une fois, je sais que c'est un pas très dur à franchir, moi, j'ai eu l'aide d'une belle-sœur, car j'étais devenue anorexique, malade, incapable de réagir , heureusement qu'elle m'a secoué les puces. Maintenant , je suis très heureuse; même si à cause de ce que nous avons subi, j'ai déclenché une maladie orpheline , une Fibromyalgie, c'est à causes de stress physiques et psychiques répétés. Je suis handicapée à 79% et invalide coefficient2, donc inapte au travail. Si j'avais sû , je serai parti plus tôt. Mais je pensais aux enfants, et les enfants ont subis les même choses que moi, donc j'ai gâcher une partie de la vie de mes enfants, faute d'être resté à espérer un miracle.
De tout cœur avec vous, Maryse

Maryse G

mariedf
5 points
Re: annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

pourquoi ne pas lui proposer une médiation familiale pour que vous puissiez lui faire entendre votre décision face à un tiers neutre....peut être que cela aura plus de poids! et puis vous pourrez prendre les décisions ensemble plutot que de voir les décisions prises par un juge.
bon courage
Marie DF Médiatrice familiale

geoffroyclaude70
195 points
Re : annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

je suis comme lui depuis que ma femme a demander le divorce pour la mediation c nul je me retrouve a la porte de chez moi pour que mes enfants sois heureux j'ai vecu 17 ans et trois enfants que je ne vois plus depuis 7 moi cause non logement je le comprend tres bien car il peu avoir eu des problemes sen que tu le sache bon courrage

cyrau71
15 points
Re : annonce d'un divorce, les réactions du conjoint

Bonjour Nutella,

Je sais que ton post date de 3 ans maintenant mais je navigue depuis un bon moment sur le web et je me retrouve dans la même situation. Je ressens beaucoup de culpabilité à prendre cette décision et cette angoisse horrible de vivre ce que tu as vécu avec ces lamentations et ces pleurs incessants.
J'aimerais savoir si tu as tenu bon, si tu es aujourd'hui heureuse et comment a finalement réagit ton mari ?
Merci d'avance pour ta réponse